Le chômage. C’est long. Et c’est chiant aussi.

Je vous ai écrit dans un article précédent à quel point ce serait super si la France Entière pouvait être au chômage…. (D’ailleurs, je continue à faire l’organigramme de mon futur gouvernement.. j’ai reçu vos candidatures, et ce sera Maud et Betty au ministère du Rock’n’roll, Julien au ministère de l’Alimentation, Marie sera ministre du yoga et du bien être, Clélia à la com’ Ninou et Julie au Ministère de l’apéro et Pascal et Alexis, pour le moment je vous nomme barman de l’Elysée, mais votre poste pourra évoluer d’ici 2022…. Ce futur gouvernement tourne un peu autour de l’alcool… On cherche donc encore des gens spécialisés dans la drogue…
carochimo33@gmail.com )

Bref, d’ici 2022 et pour une durée encore indéterminée, je suis au chômage… J’ai peine à réaliser que ca fait déjà 6 mois.

Ce qui est fascinant avec le chômage, c’est tout ce temps que tu as… Et ça, c’est formidable. Ca te permet d’envisager des choses auxquelles tu n’aurais jamais eu le temps de penser en ayant un travail… Du temps, comme s’il en pleuvait…. Le problème, parce qu’il y en a un quand même… c’est que si tu dis à tes proches que tu trouves le temps long, alors là, c’est la déferlante des activités ringardes…. «Caro, comme t’as le temps, ca t’ennuie de venir chez moi pour attendre le livreur Darty, comme il est sensé passer entre 9h et 18h, je peux pas prendre une journée de congés pour ca quand même…..» «Caro, tu veux pas m’accompagner à la Caf, y’a que toi qui est dispo en semaine» «Caro, ca te dirait de repeindre l’intérieur de mes placards, comme t’as le temps»

View this post on Instagram

Le chômage… suite.

A post shared by CaroChimo (@carochimo) on

Détrompe-toi tout de suite si tu pensais qu’on s’ennuyait au chômage… Non non. Perso, je viens de ranger mon dressing par saisons, par couleurs et par tailles, je me suis tâtée pour l’ordre alphabétique, mais je me suis dit que j’aurai le temps de le faire plus tard….
J’ai aussi fait le ménage de printemps, d’été et même d’hiver…. J’ai retaillé tous mes crayons de couleurs (ca faisait un moment que ca n’avait pas été fait), j’ai aiguisé mes couteux, j’ai fait les vitres, mais comme il a un peu plu, je les ai refaites, j’ai réécouté tous mes disques, mais c’est vraiment au moment où j’ai commencé à lire Closer à la laverie que je me suis demandé où diable ma vie était en train de foutre le camp ???

Ce qui fait vraiment chier dans la notion de chômage, c’est pas le chômage en lui même, c’est surtout ne pas savoir quand ca s’arrête…. Y’aurait une date de fin, ca serait largement supportable, mais le principe du chômage, c’est que ca peut vite tourner au CDI… Et pas celui dont tout le monde rêve hein….

L’autre jour, j’ai «rêvé» que j’étais à Pole Emploi et que le conseiller m’expliquait que j’avais de la chance d’avoir trouvé mon CDI chômage, qu’il était très heureux pour moi et qu’il espérait que l’aventure ne faisait que commencer…. Je me suis réveillée, en sueur à 4h du matin et fébrilement j’ai fait des crêpes….

Nan en fait, le chômage, c’est bien si c’est un projet d’équipe, si on fait ca en groupe… Donc, là, soit vous quittez tous votre boulot, et je veux bien prolonger mon chômage pour profiter avec vous, soit vous continuez d’aller bosser tous les jours et auquel cas, il faut vite me trouver du travail sinon, vous êtes prévenus, après les dessins chelous, après le blog d’ado à passé 33 ans, je me lance dans la conception de monuments célèbres fabriqués en allumettes OK ?

Une réflexion sur « Le chômage. C’est long. Et c’est chiant aussi. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s